Créer un réseau domestique

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

La création d’un réseau domestique est extrêmement simple si on évacue de suite toute la théorie. Je créerais un dossier théorique plus tard sur le sujet. Ce mini-dossier est volontairement incomplet, et imprécis. Le but étant de créer rapidement un réseau minimal.

Le réseau domestique est un réseau de poste à poste sans serveur. Ce type de réseau permet le partage d’accès à Internet, le jeu en réseau et le partage simple de ressources (fichiers et imprimantes).

La liaison matérielle

Nous considéreront que vous avez en votre posession deux ordinateurs équipés de cartes réseau Ethernet et un câble croisé. Si vous avez plus de machines à relier ensemble, il vous faut des câbles droits et un hub Ethernet ou un switch. Les cartes réseau récentes (générallement les Gigabit) peuvent utiliser indiférament un câble droit ou croisé).

Branchez le cable entre les cartes réseau. Si vous avez plusieurs machines, branchez un hub ou un switch au centre du réseau. Un hub ou switch fonctionne comme une multi prise (en résumé du moins). Il n’y a donc aucun ordre particulier pour les prises. Evitez toutefois celles marquées “uplink” ou MDI, elles peuvent servir à autre chose (mais elles fonctionnent quand même).

Note : La procédure à suivre est décrite pour les machines sous Windows XP, mais les paramètres à entrer sont exactement les mêmes sur tout type de machines.

Sur chaque machine, allez dans les propriétés TCP / IP (démarrer, éxecuter (ou [windows]+[r]), tappez “ncpa.cpl” sans guillemets puis [entrée] ou cliquez sur “ok”). Si vos cartes réseaux sont correctement reconnues par windows vous devriez voir une ligne “Connexion au réseau local” (avec éventuellement un nombre).

Cliquez avec le bouton droit de la souris, et sélectionnez “Propriétés”. Une fenêtre doit s’ouvrir, intitulée “Propriétés de Connexion au réseau local”. dans la liste déroulante vous devez avoir une ligne “Protocol Internet TCP/IP”. Double-cliquez dessus. Nous y sommes. Nous allons construire un réseau de classe C, c’est à dire domestique. Un réseau de classe C est limité à 253 machines (ça devrait suffire pour chez vous !).

Note : Dans le cas d’un partage de connexion Internet avec un routeur (LiveBox, FreeBox, Netgear, Speedtouch, etc, facilement reconnaissable à sa prise Ethernet), sachez que la plupart de ces appareils ont ce qu’on appelle un serveur DHCP. Le gros avantage du serveur DHCP est que vous n’avez strictement rien à faire, c’est lui qui configure le réseau de chaque machine. Dans ce cas, les deux radio boutons “Obtenir une adresse IP automatiquement” et “Obtenir les adresses des serveurs DNS automatiquement” doivent êtres cochées. Dans le cas contraire, ce sont les “manuelles” qui sont cochées.

Adresse IP : L’adresse IP sera 192.168.1.x où x peut aller de 1 à 254 (l’adresse 255 est réservée). Mettez ce dernier nombre x différent sur chaque machines. On attribue généralement le nombre 1 à la machine qui gère l’accès a Internet (la passerelle).

Masque de sous réseau : En classe C, le masque de sous réseau sera 255.255.255.0 (on ne traitera pas dans ce mini-dossier de masque custom réservés aux experts sécurité). Il est identique sur toutes les machines d’un même réseau (sauf cas particuliers non traîtés ici).

Si votre réseau ne sert qu’au jeu en réseau, vous avez terminé !

Passerelle par défaut : il s’agit de l’adresse de la machine par laquelle passe tout ce qui ne fait pas partie du réseau local. Si vous partagez une connexion Internet, vous devrez y mettre l’adresse de la machine qui gère la connexion Internet.

Serveurs DNS : Même chose que pour la paserelle par défaut. Mettez l’adresse de la machine qui gère votre connexion Internet.

La liaison logique

Partage de connexion Internet : Vous devez définir un groupe de travail sur toutes les machines afin qu’elles se “voient” dans le voisinnage réseau. Ouvrez les propriétés système (démarrer, éxecuter (ou [windows]+[r]), tappez “sysdm.cpl” sans guillemets puis [entrée] ou cliquez sur “ok”). Vous devez être devant une fenêtre intitulée “Propriétés système”. Cliquez sur l’onglet “Nom de l’ordinateur”, puis sur le bouton “Modifier …”. Donnez un nom à votre machine (différent sur chaque machine), cochez “Groupe de travail” et donnez lui un nom (genre “maison”, “reseaulocal”, identique sur toutes les machines d’un même réseau. 2vitez toute fois d’utiliser les extensions Internet (.com, .org, .fr, etc. Cela pourrait vous empêcher d’accéder aux sites du même nom). Si vous êtes sur la machine qui fournit l’accès Internet aux autres, ne redémarrez pas tout de suite. Relancez la liste des connexions réseau (démarrer, éxecuter (ou [windows]+[r]), tappez “ncpa.cpl” sans guillemets puis [entrée] ou cliquez sur “ok”). Sur votre connexion Internet, qui porte généralement le nom de votre fournisseur d’accès, cliquez avec le bouton droit et sélectionnez “Propriétés”. Cliquez sur l’onglet “Avancé”. Cochez la case “Autoriser d’autres utilisateurs à se connecter …”.

Partage de fichier et d’imprimantes : permet à plusieurs machines de partager une ou plusieurs imprimantes sur le réseau local. Il permet aussi de se transmettre des fichiers entre les postes grâce au voisinage réseau de Windows.

Cet article est en cours de rédaction.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *