Dagoma Discovery200

Retours d’expérience sur la Discovery200

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Cet article fait suite à celui sur l’installation d’Un lit chauffant sur Discovery200.

Voici quelques retours d’expérience sur la Discovery200 équipée d’un plateau chauffant.

Retours sur le lit chauffant

Cela fait plusieurs mois maintenant que ma Discovery200 fonctionne avec un lit chauffant. Comme j’en parlais dans la conclusion de l’article précédent, j’ai retiré le plateau d’origine pour gagner du poids. J’ai pu remettre sans problème les vitesses d’origine. Et je suis très satisfait de ce setup. L’adhérence est parfaite, j’ai même l’impression qu’avec l’age, le calage d’une couche sur l’autre semble de plus en plus propre.

Mise à jour du 06/11/2016. À la demande d’Underscan, j’apporte quelques précisions sur la nouvelle installation sans lit d’origine.

Ici on voit, de dessous, à travers le plat de nouilles, la fixation du lit chauffant sur les support de plateaux. Après un second ramollissement des supports survenu hier soir, j’ai mis une seconde couche d’isolant, et j’ai abaissé ma température de lit à 40 °C .

Lit chauffant, verso

Gros plan sur une pince Bulldog.

2016-11-06-13-31-00

Gros plan sur la sonde de température, passée dans une pince Bulldog, que j’ai attaché à l’angle du lit depuis le week-end dernier. La sonde était tombé de la pince, le lit est monté en température, et les supports avaient ramollis. On voit aussi le thermostat avec son petit boîtier.

2016-11-06-13-35-42

Fin de la mise à jour du 06/11/2016.

Mon imprimante a fait une tentative de suicide !

Hier, au cours d’une impression, la sonde de température est sortie de son emplacement. Le temps que je m’en rende compte, le lit chauffant était monté en température plus que de raison, et les deux supports de plateau se sont ramollis. Impression ratée, imprimante détruite. J’ai immédiatement coupé l’alimentation du lit chauffant, puis celle de l’imprimante, et j’ai laissé le tout refroidir (ainsi que mon cerveau).

Naturellement, je n’avais pas imprimé les pièces de rechange de l’imprimante, conseil que je vous avais très certainement donné dans les précédents articles. Et les supports de plateau étaient suffisamment déformés pour ne plus être fonctionnels. Le plateau ne pouvait plus aller jusqu’en butée.

J’ai pris la décision de démonter les deux supports de plateau, et de les placer sur le lit chauffant hors de l’imprimante pour les redresser.

Comme vous pouvez le voir sur la photo suivante, je les ai disposé de manière à ce que la face qui doit être plane (celle qui supporte l’isolant et le lit) soit face au plateau. Le plateau est isolé par deux plaques de Medium, et de l’isolant en liège. J’ai réglé le thermostat du lit chauffant à 60 °C, qui s’avère être une température parfaitement adaptée au besoin. J’ai laissé les supports ramollir quelque minutes Puis j’ai placé sur les supports un poids d’un kilo (ici une boîte de conserve remplie de ciment dans laquelle j’ai scellé un crochet mural).

2016-10-30-13-51-10

J’ai laissé le tout refroidir avant de remonter. Visiblement, l’écart interaxes n’a pas trop bougé. L’imprimante fonctionne à nouveau, à priori comme avant.

J’ai profité de l’intervention pour lui refaire une jeunesse. J’ai recâblé la tête en passant dans les emplacements prévus à cet effet, ce qui n’était pas le cas à l’assemblage initial. J’ai pu gainer le tout plus proprement comme prévu par les concepteurs. J’ai nettoyé tous les axes et les ai re-lubrifiés. Enfin, J’ai découpé deux bandes de 3,5 cm d’isolant en liège car la plaque d’isolant entière bloquait sur la structure de l’imprimante dans les positions extrêmes de l’axe Y, avant de remonter le lit. J’ai mis un BuildTak neuf pour l’occasion.

Naturellement j’ai immédiatement lancé l’impression de supports de plateau de rechange, pour m’éviter de revivre ce stress. Et j’ai fixé un peu mieux la sonde de température.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

3 commentaires

  1. Hello,

    je suis confronté au même problème que toi concernant la dagoma. je vis dans des contrés fraiches et mon imprimante est dans un meuble de jardin sur mon balcon..

    Toutes les petites pieces sont imprimées parfaitement mais impossible d’imprimer des grosses pieces..

    Je n’ai pas trouvé d’info claire sur les différents forums concernant LE montage fonctionnel d’un lit chauffant et je suis tombé sur ton article.

    Ton retour d’expérience sur ton montage est très intéressante

    Tu pourrais partager quelques photos du montage final (sans le plateau d’origine)?

    Quel lit chauffant as tu pris? quel branchement électrique as tu choisi? quel firmware?

    merci pour ton aide

     

    1. Bonjour, pour la liste du matériel et les photos, je te redonne le lien vers l’article précédent, au cas où tu ne l’aurais pas vu. J’ai refais quelques photo et ai mis à jour l’article.

      J’ai choisi ce kit (copier-coller d’un ancien post sur Thingiverse avant réception) : RepRap ALU Heatbed MK3 avec comme options :

      • Le MK3 non négociable, d’autant plus que j’ai le modèle avec palpeur inductif
      • Température controller, je pense que je vais devoir bidouiller la sonde.
      • Pas de vitre ni de FlexiPlate, je vais rester au build tak. Pas envie d’augmenter trop le poids du plateau.
      • Isolant thermique pour préserver les parties plastique du plateau d’origine
      • Des clips bulldog de 9 mm (3mm plateau d’origine, 2mm isolant, 3 mm MK3) note : sans plateau d’origine on peut certainement prendre du 7mm
      • Pas de kit de fixation (c’est pour Prusia, les Bulldogs devraient faire le job)

      Alimentation : Power supply 12V 20A. À l’époque j’ai pris une 25 A, mais visiblement elle n’existe plus.

      Thermostat : Temperature Controller (déjà indiqué dans les options du kit), pour lequel je me suis imprimé un boîtier.

      Je n’ai pas touché au firmware, puisque j’ai gardé un contrôle externe (par thermostat) du lit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *